Le président Rabboni sur la conclusion du trilogue sur les systèmes de qualité

Il s'agit d'un résultat très important pour la protection des produits européens de qualité: AOP, IGP et STG qui représentent non seulement un important élément de l'agriculture dans l'économie de nombreux pays européens, mais qui constituent également un patrimoine unique d'un point de vue culturel, historique et environnemental. A travers la protection de ces produits nous protégeons le meilleur de notre agriculture, nous défendons nos territoires et nos traditions agricoles."
C’est ainsi que Tiberio Rabboni président de l'association des Régions Européennes des Produits d’origine (AREPO), commente la conclusion du trilogue entre le Parlement, Commission et Conseil européen.
Sont parmi les éléments clés dans le nouveau règlement sur les systèmes de qualité, selon Rabboni, "Le renforcement des instruments pour lutter contre le fléau de la piraterie alimentaire, la possibilité d’inclure dans l'étiquette des DOP et IGP des éléments permettant la reconnaissance du territoire d’origine, et le feu vert à l'introduction, facultative, du terme «produit de montagne» qui permettra de valoriser les produits de certaines des régions les plus défavorisées de l'Europe."
" L’AREPO a beaucoup travaillé sur ces questions dans la dernière année», a déclaré Rabboni. Je regrette seulement la suppression et l'insertion dans la discussion générale de la Pac de la demande de la régulation des volumes de production de produits de qualité certifiés, comme c’est déjà prévu pour les produits laitiers. Maintenant nous devons tous mettre l'accent sur cet objectif important, et plus généralement sur tous les outils à l'appui des produits de qualité de la future PAC. "